Chapitre ?


Donner la vie

Donner la vie ou la source de la vie C'est le créateur du monde qui a façonné l'homme à sa naissance. Deuxième livre des Maccabées Chapitre 7, Versets 22-23 nous le confirme: 22.Elle leur disait: " Je ne sais comment vous avez apparu dans mes entrailles; ce n'est pas moi qui vous ai donné l'esprit et la vie; ce n'est pas moi qui ai assemblé les éléments qui composent votre corps , 23.C'est pourquoi le Créateur du monde, qui a formé l'homme à sa naissance et qui préside à l'origine de toutes choses, vous rendra dans sa miséricorde et l'esprit et la vie, parce que maintenant vous vous méprisez vous-mêmes pour l'amour de sa loi."( parce que tu aimes ses lois plus que tu ne t’aimes) Traduction en français du Chanoine Crampon, édition numérique par Jesusmarie.com Si on examine de plus près ces 2 versets, on se rend compte que la mère des Macabées dit bien :''ce qui s'est passé en moi, je n'y suis pour rien; c'est le Créateur qui a assemblé les membres de mon enfant dans mon sein; C'est lui qui a donné l'origine à toutes choses. Oui, s'est Dieu qui vous a formé et donné la vie et si la perdez en son nom, il peut vous la redonner dans l'autre monde annoncé. La vie présente n'est qu'une épreuve momentanée, et dieu nous a promis la vie éternelle si l'on croit sincèrement en lui Sans lui, nous ne sommes rien et il nous fait voir notre néant; son but premier était de créer un être unique à son image et à sa ressemblance selon la Genèse1.26 C'est ce Dieu d'amour lui-même qui agit sur ce monde et qui sert d'habitation à ses créatures, en donnant un sens profond à notre vie passagère sur terre. Jacob avait 11 fils et également des filles. La Bible ne nous donne le nom que de l’une d’elles: Dinah. Cette noble fille de Jacob voulut exhorter ses 7 fils à bien mourir les uns après les autres suite aux supplices du tyran Antioche Epiphane lorsqu'il occupa Jérusalem en 168 avant Jésus-Christ pour obliger les juifs à changer leurs règles de vie pour devenir semblables aux Grecs. Les sources Rabbiniques se réfèrent à lui comme le harasha (en Hébreu : הרשע le méchant). Deuxième livre des Maccabées Chapitre 7, Verset 27-28 nous décrit cette exhortation(encouragement face aux supplices et à la mort): 27.S'étant donc penchée vers lui et raillant le tyran cruel, elle parla ainsi dans la langue de ses pères: "Mon fils, aie pitié de moi, qui t'ai porté neuf mois dans mon sein, qui t'ai allaité trois ans, qui t'ai entretenu, nourri et élevé jusqu'à l'âge où tu es. 28.Je t'en conjure, mon enfant, regarde le ciel et la terre, vois tout ce qu'ils contiennent, et sache que Dieu les a créés de rien,(exnihilo) et que la race des hommes est arrivée ainsi à l'existence. La Bible nous enseigne que notre Créateur nous connaît tous et se soucie de chacun de nous: voir Mt10,29-31; 29.Ne vend-on pas deux passereaux pour un sou? Cependant, il n'en tombe pas un à terre sans la volonté de votre Père. 30.Et même les cheveux de votre tête sont tous comptés.… 31.Alors n’ayez pas peur, vous valez plus que de nombreux moineaux. Notes Dans la tradition chrétienne, le nom de Maccabées ou Macchabées est réservé aux sept fils et à leur valeureuse mère, dont le le martyre est rapporté au chapitre 7 du Deuxième livre des Maccabées. Le Livre fait partie du canon catholique et orthodoxe mais n’est pas reconnu comme tel par les traditions juive et protestante. L’insistance de ce deuxième livre sur le martyre et sur la résurrection des morts est probablement à l'origine du sens dérivé de «cadavre» qu’a pris le mot macchabée (abrégé en macchab ou macab). (source Wiképia) ''Nous mépriseront plus facilement nos livres sacrés plutôt que de désavouer la connaissance que nous avons acquis par des arguments irréfutables ou prouvé par les preuves de l’expérience''.