retour à l'Accueil-------------------------------page précédente"Théorie du Big-Bang"

L'oeuvre du grand architecte de l'univers

Sommes-nous devenu aveugles au point de ne plus voir la beauté des choses ...

Alors regarde... regarde un peu, vers le bas, à tes pieds,oui, nous sommes sur la planète terre, ce vaisseau spatial qui tourne autour du Soleil, en 365 jours et 6 heures. Une année donc pour boucler son orbite elliptique autour du Soleil (un circuit presque circulaire), long d'environ 940 millions de kilomètres. Autrement dit, la Terre et nous tous avec elle, fonçons à 107.000 kilomètres par heure en moyenne (29,78 kilomètres par seconde). Nous parcourons ainsi pas moins de 2,6 millions de kilomètres par jour.Admettez que c'est Fabuleux mais ce ce n'est pas tout car il faut prendre en compte la rotation de la Terre sur elle-même. Aux latitudes de la France, elle est d'environ 1.100 kilomètres par heure. Aux pôles, elle tombe à seulement 3 kilomètres par heure tandis qu'à l'équateur (40.000 kilomètres en 24 heures), elle atteint 1.600 kilomètres par heure.Et cependant nous ne ressentons rien.

Pourquoi ne sent-on pas que la Terre tourne ?

Pour suivre le mouvement circulaire de la Terre, il faut bien qu'une force (la pesanteur) s'applique sur le corps. À défaut, le principe d'inertie nous ferait nous déplacer en ligne droite. la pesanteur, se décompose en deux termes : *la force de gravitation (responsable d'une accélération de 9,8 m/s2) qui résulte de la masse de la Terre et qui nous attire vers son centre ; *la force centrifuge (responsable d'une accélération d'environ 0,02 m/s2) qui résulte de la rotation de la Terre et qui a tendance à nous en éjecter.
Pour ressentir la rotation de la Terre, il faudrait que l'effet centrifuge soit plus fort que la gravité.

Cette planète terre a été conçue pour nous y vivre

Pour ne pas être soumise à des températures extrêmes, la terre doit tourner autour du soleil a la bonne distance. Dans d‘autres systèmes solaires, on a détecté des planètes (qui gravitent donc autour de leur“ Soleil ”) situées dans la ’ zone habitable ’ parce que rien ne s’oppose a ce qu’elles recèlent de I'eau liquide. Pourtant, même ainsi, la vie “humaine "n‘y serait pas forcément possible ; car elles doivent aussi avoir la bonne vitesse de rotation et la bonne taille.

La terre: UNE PLANETE PAS COMME LES AUTRES

" Les conditions particulières qui règnent sur la terre du fait de sa taille idéale, des éléments qui y sont présents et de son orbite quasi circulaire a une distance parfaite d’une étoile à vie longue, le soleil, ont permis l'accumulation d'eau à sa surface. il est difficile ne serait-ce que d’imaginer l'apparition de la vie sans eau." — integrated Principles of Zoology, 6e edition.

La masse de la terre

Si la terre était légèrement plus petite donc moins massive qu’elle ne I’est, sa force gravitationnelle serait moindre, de sorte qu’une bonne partie de son atmosphère se serait échappée dans l”espace. Voyez la Lune, Mercure et Mars : étant plus petites et moins massives que la Terre, ces planètes n‘ont que peu ou pas d’atmosphère.

Que se passerait-il maintenant si la terre était légèrement plus grosse et plus massive qu’elle ne l’est ?

Sa force gravitationnelle serait alors supérieure, si bien que les gaz légers, tels I‘hydrogène et I'hélium, mettraient plus de temps a s‘échapper de l‘atmosphère. “Pire, explique le manuel de science Environnement de vie , le subtil équilibre des gaz atmosphériques s’entrouverait perturbé."
Prenez l’oxygène, un comburant. Si son taux augmentait de 1%, les feux de forêts seraient plus fréquents. Et si le taux de gaz carbonique (un gaz a effet de serre) devait continuer a croître, nous aurions a subir les conséquences d’une surchauffe de la planète.

L’orbite terrestre


Une autre caractéristique idéale de la Terre : la forme de son orbite. Si cette orbite était plus elliptique, nous connaîtrions des extrêmes de température insupportables. Heureusement, elle est presque circulaire. Bien sur, !a situation serait tout autre si une planète géante comme Jupiter passait dans le voisinage de la Terre. Ces dernières années, on a découvert que des planètes du gabarit de Jupiter tournaient autour (très prés) de certaines étoiles. Beaucoup de ces “Jupiter "ont une orbite excentrique. Une planète comme la Terre aurait des ennuis dans ces systèmes.
Mais ce n’est pas tout. La Terre possède d’autres particularités sans lesquelles nous ne pourrions exister.

Lève les yeux et regarde un peu...

Le soleil :une merveille de la création

Le Soleil est une étoile naine jaune qui se compose de 74 % d’hydrogène, de 24 % d’hélium et d’une fraction d’éléments plus lourds.
Il tire son énergie de réactions de fusion nucléaire qui transforment, dans son noyau, l’hydrogène en hélium, et se trouve dans un état d’équilibre hydrostatique, ne subissant ni contraction, ni dilatation continuelles. Lorsqu’il sera âgé de 10,5 milliards d’années, l’équilibre hydrostatique sera rompu. Le Soleil aura converti tout l'hydrogène de son cœur en hélium. Le noyau d'hélium se contractera et s’échauffera fortement, tandis qu’une couronne externe du cœur fusionnera l’hydrogène en hélium. La Terre, si elle subsiste encore, ne sera plus qu’un désert calciné.

Le rôle du soleil



Tous les êtres vivants ont besoin de la chaleur du soleil et de la lumière pour grandir. Le monde serait un lieu triste et froid sans la chaleur du soleil le jour.
L’énergie solaire transmise par Ie rayonnement solaire rend possible la vie sur Terre par apport d’énergie lumineuse (lumière) et d'énergie thermique (chaleur), permettant la présence d’eau a l’état liquide et a la photosynthèse des végétaux. Les UV solaires contribuent a la désinfection naturelle des eaux de surfaces et a y détruire certaines molécules indésirables (quand l'eau n'est pas trop turbide);
La polarisation naturelle de la lumière solaire (y compris de nuit après diffusion ou réflexion, par la Lune) ou par les matériaux tels que i’eau ou les cuticules végétales est utilisée par de nombreuses espèces pour s’orienter.

La terre a- t-elle était fondée par le hasard?


L’astronome Geoffrey ivlarcy a comparé ces systèmes planétaires avec l‘ensemble Mercure-Vénus-Terre-!Mars, !es quatre planètes qui forment le coeur de notre système solaire. Dans une interview, il s’est exclamé : “Regardez la perfection de cet [ensemble]. On croirait un joyau. Vous avez des orbites circulaires toutes dans Ie même plan, et des planètes qui tournent toutes dans le même sens [...1 C’est presque incroyable. “Cela peut-il être l‘oeuvre du hasard ?
Le système solaire présente une autre caractéristique fantastique. Les planètes géantes comme sont Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune tournent autour du Soleil a une distance qui écarte de nous tout danger. Loin d'être une menace, ces planètes jouent un rôle vital . les astronomes les comparent a des aspirateurs, car leur force gravitationnelle aspire les grands météores, susceptibles autrement de mettre en péril la vie sur !a Terre. On le voit, notre planète a été admirablement’ fondée '. job 38:4.) Tant sa taille que sa position dans le système solaire sont idéales.


Mais ce n’est pas tout. La Terre possède d’autres particularités sans lesquelles nous ne pourrions exister.

Le rôle de la lune

Par rapport à la terre, notre lune est d’une taille parfaite et située exactement a la bonne distance pour l'attraction gravitationnelle qu'elle exerce. Elle crée des marées et les mouvements importants dans les océans afin que les eaux ne stagnent pas, et pourtant nos océans gigantesques sont retenus et n’inondent pas les continents.

I’eau: un élément essentiel

Et si, à l’instar des poètes, on voyait dans la pluie l’occasion idéale de se laver l’esprit ? Ruisselez, petits soucis, que l’on soit prête pour le grand beau temps.
La vie est comme une fleur, elle a besoin de soleil et de pluie pour s'épanouir!

La pluie, sous la forme de gouttes rafraîchissantes ou d’averses revigorantes, montre les merveilleuses bénédictions relatives à la compréhension de la Vérité. Les promesses du Père tournent autour de ce magnifique symbole :
 « Que mes instructions se répandent comme la pluie, que ma parole tombe comme la rosée, comme des ondées sur la verdure, comme des gouttes d’eau sur l’herbe ! » (Deutéronome 32:2).

L'eau incolore, inodore et sans saveur, et pourtant aucun être vivant ne peut survivre sans eau. Les plantes, les animaux et les êtres humains sont constitués principalement d‘eau (I’eau représente environ les deux tiers du poids du corps humain). II n’est pas difficile de comprendre pourquoi les caractéristiques de i’eau sont particulièrement adaptées a la vie.

Les quatre saisons

La Terre tourne autour du Soleil en 365 jours. L'inclinaison de l'axe de la Terre combinée à la rotation de la terre autour du soleil produit une alternance des saisons.
Au 3ème siècle avant Jésus-Christ, l'astronome et mathématicien Ératosthène est parvenu à calculer l'inclinaison de l'axe de la terre, phénomène responsable des saisons3.
Hipparque de Nicée découvre au 2ème siècle après J.-C. la précession des équinoxes4. Les équinoxes de printemps et d'automne ainsi que les solstices d'été et d'hiver marquent le début de chacune des saisons.

les 4 saisons et les révélations bibliques

" Il y a un moment pour tout, un temps pour toute chose sous le soleil " Ecclésiaste : 3

Voilà une parole pleine de sagesse dans la bouche de l’ecclésiaste. Elle nous rappelle que nos vies sont faites d’étapes successives, et qui ne sont ni figées, ni semblables. Toute étape est faite de mouvement et de changement qui conduisent normalement vers plus de maturité.
Il en est de même dans la nature.
 La nature nous enseigne bien vis à vis des circonstances de notre vie sur terre. les quatre saisons de la nature qui représentent les étapes de circonstances dans la vie d'une personne.
La foi et l’espérance en l’auteur des saisons de la vie nous ravissent. C’est lui qui partage avec nous sans faillir en fidélité, en accomplissant ses promesses pour nous. Vivons pleinement les quatre saisons, les deux dernières avec intensité, rendant ainsi hommage au créateur.
Le Seigneur de toutes les saisons sait réjouir le coeur qui lui est reconnaissant. C’est un privilège de se souvenir du meilleur, d’oublier le moins bon.  

Le printemps

Le printemps explose, tout renaît, la vie se manifeste avec une intensité qui promet un bel été. Le printemps de la vie c'est notre jeunesse vécue avec fougue, ardeur et insouciance.
Travailler et amender le terrain de votre jardin, c'est la première condition pour récolter de bons fruits. Tout ce travail se fait au printemps, et prépare le temps des semailles. La Bible nous dit dans le livre des Galates : 6/7:
 " Ce qu’un homme aura semé il le moissonnera ".

« Car voici, l’hiver est passé ; la pluie a cessé, elle s’en est allée. Les fleurs paraissent sur la terre, le temps de chanter est arrivé, et la voix de la tourterelle se fait entendre dans nos campagnes. » — Cantiques des Cantiques 2:11,12

Bien des cœurs sont émerveillés lorsqu’ils constatent le renouveau de la vie qui jaillit du sol froid et stérile après le rude hiver qui vient de se terminer.
Le printemps,c’est le temps de la petite enfance et celui de l’adolescence, le temps où nous allons poser les bases, les fondations de notre vie future. Le rôle des parents est important, c’est eux qui vont donner les balises, les repères pour se construire.
C’est le temps de la préparation de son huile et de sa lampe, pour la venue de l’époux, le Christ:
Mr 13:28  Instruisez-vous par une comparaison tirée du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous connaissez que l’été est proche.
Lu 21:30  Dès qu’ils ont poussé, vous connaissez de vous-mêmes, en regardant, que déjà l’été est proche.


Jésus mourut au printemps et ses disciples ont reçu des instructions pour se rassembler et célébrer la Commémoration de sa mort en sacrifice. Il demanda à ses disciples :
 « Faites ceci en mémoire de moi » (Luc 22:19).

C’est une fête très simple, mais solennelle, et qui symbolise très profondément le salut pourvu pour toute l’humanité, salut qui efface la sentence de mort qu’elle subit à cause de la désobéissance d’Adam à la loi Divine.
Jésus donna sa vie en tant qu’Agneau antitypique de Dieu, et il a invité ses disciples à participer avec lui aux emblèmes et à partager sa mort.
Le printemps et la résurrection

Le retour à la vie qui se produit durant les mois du printemps coïncide avec la résurrection de notre cher Seigneur Jésus, et illustre les prodigieuses promesses de Dieu qui sont associées à la résurrection tant attendue de toute l’humanité.
C’est une des choses fondamentales qui seront effectuées dans le Royaume de vie, de paix et de justice de notre Seigneur Jésus. Nous pouvons lui faire totalement confiance et croire en lui lorsqu’il dit :
 « Ne vous étonnez pas de cela ; car l’heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, et en sortiront. Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement. » (Jean 5:28,29).


Nous croyons que les membres fidèles du corps de Christ sont appelés durant l’actuel Age de l’Evangile et qu’ils seront ressuscités pour un héritage céleste. L’humanité entière bénéficiera de la bénédiction de la résurrection des morts au cours du royaume qui sera bientôt établi sous l’administration de notre Seigneur Jésus et des fidèles membres de son corps.

L'été

° L’été : c’est le temps de la maturité, le temps des soins donnés à ce qu’on a planté au printemps .
 Prenez réellement conscience de l'été qui s’installe progressivement, faisant mûrir toutes les semences déposées au printemps. Les valeurs prennent racine en nous, prémices d’une récolte abondante. Les choses de la vie prennent forme, nous formulons des projets, nous attendons des réalisations puis nous finalisons ces projets pour nous et pour nos enfants.
L'été, je peux arroser " mon jardin " d’amour et de gestes tendres, de petites attentions qui disent à l’autre " je t’aime, tu es important pour moi ". 
Galates 6/9 nous rappelle:
" Ne nous lassons pas de faire le bien, car nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relâchons pas ".

L’été, les anges feront mourir l’homme méritant pour qu’ils deviennent un ange. L’hiver sera le temps de la seconde mort pour les infidèles :
 Esa 18:6  Ils seront tous abandonnés aux oiseaux de proie des montagnes Et aux bêtes de la terre; Les oiseaux de proie passeront l’été sur leurs cadavres, Et les bêtes de la terre y passeront l’hiver.

La moisson s’associe au messager et au prophète. C’est son temps où il récolte le bon blé, les justes, dans sa parole. Viens alors la gloire de Dieu et le soleil brille de vérité grâce à ses élus, c’est la période de lumière et de clarté où tout est révélé:
  Pr 25:13  Comme la fraîcheur de la neige au temps de la moisson, Ainsi est un messager fidèle pour celui qui l’envoie; Il restaure l’âme de son maître.
Pr 26:1  Comme la neige en été, et la pluie pendant la moisson, Ainsi la gloire ne convient pas à un insensé.
 

l'automne

L’automne arrive toujours trop tôt, même si l’été résiste, il veut s’installer, porteur de tous les fruits que nous allons récolter, consommer et garder pour le bonheur de tous. Le couronnement de notre fidélité est notre attachement aux vraies valeurs.
 L’automne : c’est le temps où les jours baissent et il faut allumer la lampe pour mieux voir. Le jardin lui se videra de ses derniers fruits ou légumes.
  Notre jardin se transformera en nid vide, car les enfants vont nous quitter. Laissons-les partir, faire leur propre chemin, et faisons-leur confiance. 
L'enfant est la maturité proche de la nation qui marche, Sûre de la vérité, mûre de sa passion pour la meilleur des voies, celle de la vie. Elle est la main qui vient sauver, celle qui tranche, sépare le bon du mauvais. Et le mauvais a choisi la voie de Caïn :
Esa 18:5  Mais avant la moisson, quand la pousse est achevée, Quand la fleur devient un raisin qui mûrit, Il coupe les sarments avec des serpes, Il enlève, il tranche les ceps…
Esa 23:3  A travers les vastes eaux, le blé du Nil, La moisson du fleuve, était pour elle un revenu; Elle était le marché des nations. les « nuées sans eaux » que représentent les impies, ces hommes des ténèbres. L’automne leur est réservé. La mer (les eaux) qui est la foule furieuse et les nations va rejeter leurs erreurs ou fautes.
Jude 1:12  Ce sont des écueils dans vos agapes, faisant impudemment bonne chère, se repaissant eux-mêmes. Ce sont des nuées sans eau, poussées par les vents; des arbres d’automne sans fruits, deux fois morts, déracinés;
Jude 1:13  des vagues furieuses de la mer, rejetant l’écume de leurs impuretés; des astres errants, auxquels l’obscurité des ténèbres est réservée pour l’éternité.


L'hiver

L’hiver désigne tout le temps que nous avons vécu sans Dieu, c'est-à-dire avant d'accepter jésus comme Seigneur et Sauveur de notre vie.
L’hiver : c’est le temps du repos. On ne cultive plus le jardin, mais on se nourrit de ce qu’il a produit. C’est aussi le temps du service et de la disponibilité. Nous sommes en retraite, mais la vie n’est pas finie.
Le secret pour réussir cette période de la vie, c’est de se souvenir: " Qu’il y a plus de joie à donner qu’à recevoir " Actes 20/35.

L’hiver c’est un printemps qui sommeille, chargé d’espérance et d’amour à partager.
Tit 3:12  Lorsque je t’enverrai Artémas ou Tychique, hâte-toi de venir me rejoindre à Nicopolis; car c’est là que j’ai résolu de passer l’hiver.

Le livre de vie de l'agneau p.449 nous décrit l'hiver nucléaire:
L’Écriture ne parle pas de cet événement comme pouvant se produire éventuellement, mais qui se produira. Or, puisque toutes les nations arrogantes  et sanguinaires sont concernées par cette fin du monde qu’elles ont elles-mêmes provoquée, on ne peut savoir d’avance qui est celle d’entre elles qui provoquera le commencement de l’apocalypse. Toutefois, en gardant l’oeil ouvert sur tout ce qui se préparera ou se produira dans les pays à partir du nouveau siècle, vous saurez comment elle viendra, nul ne s’y trompera. Mais ce jour-là, vous devrez déjà être à l’abri dans les montagnes ; car, si vous deviez vous enfuir à la hâte pendant l’hiver, ce serait beaucoup plus douloureux. Jésus aussi vous en avertit.

Les Saisons

Les oiseaux dans les cieux est l’image des anges dans les terres du ciel mais il n’y a que sur la terre que l’homme est perdu et aveugle, faisant tout et n’importe quoi, bravant tout les interdits.

Jer 8:7  Même la cigogne connaît dans les cieux sa saison; La tourterelle, l’hirondelle et la grue Observent le temps de leur arrivée; Mais mon peuple ne connaît pas la loi de l’Eternel.
   Le 26:4  je vous enverrai des pluies en leur saison, la terre donnera ses produits, et les arbres des champs donneront leurs fruits.
  De 11:14  je donnerai à votre pays la pluie en son temps, la pluie de la première et de l’arrière-saison, et tu recueilleras ton blé, ton moût et ton huile;
  Joe 2:23  Et vous, enfants de Sion, soyez dans l’allégresse et réjouissez-vous En l’Eternel, votre Dieu, Car il vous donnera la pluie en son temps, Il vous enverra la pluie de la première et de l’arrière-saison, Comme autrefois.
  Jer 5:23  Ce peuple a un coeur indocile et rebelle; Ils se révoltent, et s’en vont.
Jer 5:24  Ils ne disent pas dans leur coeur: Craignons l’Eternel, notre Dieu, Qui donne la pluie en son temps, La pluie de la première et de l’arrière saison, Et qui nous réserve les semaines destinées à la moisson.
Jer 5:25 ¶  C’est à cause de vos iniquités que ces dispensations n’ont pas lieu, Ce sont vos péchés qui vous privent de ces biens.
Jer 5:26  Car il se trouve parmi mon peuple des méchants; Ils épient comme l’oiseleur qui dresse des pièges, Ils tendent des filets, et prennent des hommes.Celui qui est infidèle à Dieu, ne craint pas l’Eternel et ne  préserve pas les saisons et met l’homme sous son joug.
Ge 8:22  Tant que la terre subsistera, les semailles et la moisson, le froid et la chaleur, l’été et l’hiver, le jour et la nuit ne cesseront point.


  La terre est stable, elle ne basculera pas comme l’annonce les faux voyants qui interprètent la voix des eaux avec des oreilles d’aveugles et des yeux de sourds.
La terre changera sa face d’homme en un ange sous de nouveaux cieux et nouveaux horizons.(Extraits de Tag(s) : #le temps dans la Bible )
Souvenons-nous de ce beau verset de Proverbes 17 : 6 :
" La couronne des vieillards, ce sont leurs petits enfants, et la fierté des fils ce sont leurs pères ".

Prière : Seigneur nous voulons te servir dans chaque saison de notre vie et appliquer notre coeur à rechercher ta sagesse, afin qu’après nous, nos enfants et nos petits enfants aient le désir de suivre nos traces et de s’attacher à toi.
Extrait de w ww.famillejetaime.com par Ginette Gaasch

Conclusions

Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux(Ecclésiaste 3)
Dieu dit: Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue du ciel, pour séparer le jour d'avec la nuit; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années; (Genèse 1:14)
Tant que la terre subsistera, les semailles et la moisson, le froid et la chaleur, l'été et l'hiver, le jour et la nuit ne cesseront point.(Genèse 8:22)
Tu as fixé toutes les limites de la terre, Tu as établi l'été et l'hiver(Psaumes 74:17),
Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.(Romains 8:28),


En recevant de nouvelles révélations du Saint-Esprit nous concernant. Dieu travaille  avec les saisons de notre vie plutôt que les années. Demandons à Dieu, chacun d'entre nous d'abord, de nous révéler en quelle saison nous sommes pour lui ?

Oxygène et photosynthèse

Les atomes d’oxygène représentent 63 % du poids des organismes vivants. De plus, I’oxygène présent dans la haute atmosphère protège les plantes et les animaux des rayons solaires ultraviolets dépendant,
i‘oxygène est prompt a réagir avec !es autres éléments, par exemple avec le fer pour produire de la rouille.
Comment, vu cette grande instabilité, l'atmosphère conserve-t-elle son taux de 21 % d'oxygène?
Grace a la photosynthèse, processus époustouflant par lequel la végétation utilise la lumière solaire pour fabriquer de ia nourriture. L'oxygène est un sous-produit de la photosynthèse. ii s’en libère chaque jour environ un milliard de tonnes dans !’atmosphère. “Sans la photosynthèse, exp!ique !a Nouve!!e Encyc!opédie britannique, non seulement le réapprovisionnement de la source fondamentale de nourriture cesserait, mais I’oxygène finirait par disparaître de la terre. "
II faut aux manuels scolaires plusieurs pages pour décrire les mécanismes de la photosynthèse. Et tous ces mécanismes ne sont pas pleinement compris. Les évolutionnistes ne peuvent expliquer comment chaque stade aurait évolué à partir de quelque chose de p!us simple. En effet, chaque stade s‘avère d’une complexité irréductible “II n’y a pas de consensus sur i“origine de la photosynthèse ”, écrit la Nouvelle Encyclopédie britannique.
Un évolutionniste a éludé la question en disant que ce processus a été “ inventé "par” quelques cellules pionnières ”
Quoique nullement scientifique, ce commentaire révèle une autre chose extraordinaire : la photosynthèse ne peut se produire qu'au sein de parois cellulaires, de sorte que la perpétuation de ce processus exige que les cellules se reproduisent.


Tout ce!a s‘est-il enclenché fortuitement dans quelques “cellules pionnières ”?

De la cellule autoreproductrice a l’homme

Quelles chances y a-t-il que des atomes s’assemblent pour former la plus simple des cellules auto-reproductrices ?
Dans son livre Une visite guidée de la cellule (angl.), le prix Nobel Christian de Duve écrit :

“Même en ramenant la probabilité de la naissance d'une cellule bactérienne I'éternité ne suffirait pas a produire une cellule bactérienne."

La cellule

Nos corps se composent de trillions de cellules (un trillion= un milliard de milliards); c’est un chiffre exceptionnellement grand. Chaque corps humain adulte contient environ 100 trillions de cellules ! Malgré sa petitesse, la structure d’une cellule n’a pas encore été entièrement comprise. Les scientifiques continuent encore d’effectuer des recherches sur les systèmes que possède une cellule.
La première cellule qui vous a formé provenait de l’utérus de votre mère, par l’union de deux cellules libérées l’une par son corps et l’autre par le corps de votre père. Cette cellule a continué à se diviser et est devenue un morceau de chair quelques temps après. Ensuite, comme les cellules formant cette chair continuaient à se diviser pour former de nouvelles cellules, votre corps se constituait petit à petit.
Chaque nouvelle cellule a pris une forme différente. Certaines d’entre elles sont devenues des cellules sanguines, d’autres, des cellules osseuses, ou encore, des cellules nerveuses. Il y a dans notre corps 200 différents types de cellules.
En fait, chacune de ces cellules se constitue de composants identiques, mais chacune exécute une tâche différente.
Par exemple, les cellules musculaires de vos jambes jouent le rôle d’une corde tressée afin que vous puissiez marcher et courir.
Grâce aux structures qu’ils possèdent, les muscles de vos bras et de vos jambes ne se déchirent pas du fait des étirements excessifs.
Globulaires, les cellules sanguines servent à transporter l’oxygène qui est exigé par votre sang au moyen de vaisseaux sanguins. Grâce à leur forme, elles peuvent facilement circuler dans les vaisseaux sanguins avec l’oxygène qu’elles transportent.
D’autre part, les cellules de la peau sont serrées les unes contre les autres pour que cette dernière soit imperméable aux microbes et à l’eau.
De même, toutes les autres cellules ont des formes idéalement adaptées à leurs tâches.
Cependant, ce n’est sûrement pas par hasard que celles-ci ont acquis les formes qu’elles possèdent.

Le cerveau humain: la commande de notre corps

Franchissons maintenant l’abîme entre la cellule bactérienne et les milliards de cellules nerveuses spécialisées qui forment le cerveau humain.
nos corps se composent de trillions de cellules (un trillion= un milliard de milliards); c’est un chiffre exceptionnellement grand.
Les scientifiques parlent du cerveau humain comme de la structure physique la plus compliquée de l’univers connu.

Faites travailler vos neurones

Selon Wiképia, un neurone, ou une cellule nerveuse, est une cellule excitable constituant l'unité fonctionnelle de base du système nerveux.
Les neurones assurent la transmission d'un signal bioélectrique appelé influx nerveux. Ils ont deux propriétés physiologiques : l'excitabilité, c'est-à-dire la capacité de répondre aux stimulations et de convertir celles-ci en impulsions nerveuses, et la conductivité, c'est-à-dire la capacité de transmettre les impulsions.
L'influx nerveux se caractérise par une modification instantanée et localisée de la perméabilité de la membrane du neurone : des ions sodium (Na+) pénètrent dans la cellule en passant à travers des canaux ioniques sélectivement perméables au sodium, etc....
Le relais qui assure la transmission de l'influx nerveux (conductivité)est la synapse. Il y en a de 1 à plus de 100 000 par neurone (moyenne 10 000).
Il existe deux sortes de synapse :
Les synapses électriques (jonction GAP, également appelées jonction communicante), qui sont surtout retrouvées chez les invertébrés et les vertébrés inférieurs, rarement chez les mammifères. Les synapses chimiques, très majoritaires chez les mammifères et l'homme. Certains circuits cérébraux, nécessitant une grande rapidité pour assurer la survie, ont conservé des synapses électriques.

Le rôle des cellules

Il y a dans notre corps 200 différents types de cellules. En fait, chacune de ces cellules se constitue de composants identiques, mais chacune exécute une tâche différente. Par exemple, les cellules musculaires de vos jambes jouent le rôle d’une corde tressée afin que vous puissiez marcher et courir. Grâce aux structures qu’ils possèdent, les muscles de vos bras et de vos jambes ne se déchirent pas du fait des étirements excessifs. Globulaires, les cellules sanguines servent à transporter l’oxygène qui est exigé par votre sang au moyen de vaisseaux sanguins. Grâce à leur forme, elles peuvent facilement circuler dans les vaisseaux sanguins avec l’oxygène qu’elles transportent. D’autre part, les cellules de la peau sont serrées les unes contre les autres pour que cette dernière soit imperméable aux microbes et à l’eau.
Tout a été planifié en détail et rien n’a existé par coïncidence. Comme vous le savez, pour qu’un plan et un produit existent, il faut qu’il y ait une source d’intelligence.
Vous vous demandez, comment un tel plan, que l’esprit humain ne peut complètement explorer, a pu exister dans un aussi petit espace ?
A l’évidence, ces cellules ont été planifiées et créées par un être d’une suprême intelligence.
Notre corps exécute tous ces processus automatiquement en utilisant le réseau des nerfs pour le faire. Ce réseau est formé par l’union de milliards de cellules nerveuses .Grâce à ce réseau, les cellules dans notre cerveau sont jointes aux cellules musculaires dans nos pieds, et toutes les cellules de notre corps communiquent entre elles.
les impulsions nerveuses électriques sont transmises le long du réseau de nerfs dans notre corps. Elles transmettent des messages d’une région à une autre. Ces impulsions se déplacent dans votre corps plus vite que vous ne pouvez l’imaginer. Un stimulant électrique part de votre cerveau, par exemple, quand vous voulez fléchir votre bras. Lors de ce périple compliqué, le stimulant s’arrête d’abord à la moelle épinière. Ensuite, il avance vers l’organe concerné vers lequel le message doit être transmis. Vos muscles du bras se contractent en entier et vous pliez votre bras au niveau du coude. Cette série d’actions se produit en un simple millième de seconde.
Tous ces processus se produisent sans interruption ; vous exécutez cet acte immédiatement après l’avoir pensé. Vous regardez un objet dès que vous le voyez. Vous entendez les mots dès qu’ils sont prononcés, et percevez si un objet est chaud ou froid au moment où vous le touchez. Tout cela est possible grâce à l’harmonie parfaite entre votre cerveau et le système nerveux.
Avez-vous conscience que ces stimulants nerveux avancent dans le corps à une vitesse d’environ 9 kilomètres par seconde, ce qui permet d’être protégés contre plusieurs dangers.Par exemple, vous pouvez retirer votre main immédiatement si vous touchez un verre chaud. Le réflexe est un mécanisme de sécurité .
Le cerveau rassemble l’information reçue par les yeux, le nez, les oreilles, la peau, la bouche etc. puis les interprète. Ceci se produit grâce à la collection de 100 milliards de cellules nerveuses dans votre cerveau. Ces cellules fonctionnent sans cesse et vous permettent de voir la couleur de la pomme que vous mangez, de reconnaître la voix de votre meilleur ami et de percevoir l’odeur du chocolat chaud.
Ce cerveau est sans égal. Il présente par exemple de vastes zones appelées zones associatives, où sont analysées et interprétées les informations provenant de sa partie sensitive. Une des zones associatives situées derrière votre front vous permet de contempler les merveilles de l’univers.
Des processus fortuits peuvent-ils expliquer l’existence de ces zones ? “ On ne trouve chez aucun autre animal des équivalents significatifs de ces zones ”, reconnaît l’évolutionniste Sherwin Nuland dans son livre La sagesse du corps (angl.)
. Il a été prouvé que le cerveau humain traite les données beaucoup plus vite que le plus puissant des ordinateurs. Or les ordinateurs sont le fruit de dizaines d’années d’efforts. Le cerveau humain traite plus d’un million de messages par seconde. Il évalue l’importance de toutes ces données, et élimine ce qui est relativement peu important. Cette fonction de tri nous permet de nous concentrer et de vivre en interaction efficace avec notre environnement. Le cerveau fonctionne différemment des autres organes – avec intelligence. Il est capable de raisonnement, de sentiments, de rêves et de projets. Il nous permet d’entreprendre une nouvelle action et d’entrer en relation avec d’autres personnes.
Que dire alors du cerveau ? John Barrow et Frank Tipler disent ceci dans leur livre Le principe anthropique en cosmologie (angl.) : “ Un consensus se développe chez les évolutionnistes : l’évolution d’une vie intelligente, comparable dans sa capacité de traitement des informations à celle d’Homo sapiens, est tellement improbable qu’il y a peu de chances qu’elle se soit produite sur une quelconque des autres planètes de l’univers visible. ” Notre existence, en concluent-ils, est “ un accident extrêmement heureux ”.

Alors regarde un peu...regarde toi dans le miroir

Le corps humain: une usine géante invisible à l'oeïl nu

Le nez, la trachée et les poumons

La respiration est une des actions que vous effectuez inconsciemment durant la journée. Plusieurs processus se produisent durant ces actions, auxquelles participent le nez, la trachée et les poumons. En réalité, la respiration consiste à alimenter les cellules de votre corps avec l’oxygène. Les cellules ne survivent que si elles sont alimentées en oxygène. C’est pour cela que vous ne pouvez arrêter votre respiration que pour un court moment. Si cette durée est plus longue, vos cellules meurent ainsi que votre corps.
L’air que vous respirez est d’abord nettoyé dans votre nez. Celui-ci transporte l’air conditionné et les poils agissent comme un filtre. Ceux-ci traitent l’air pollué ou frais pour le rendre agréable à vos poumons. C’est grâce à ces poils que l’air que nous respirons est filtré, nettoyé, humidifié et purifié des bactéries. En effet, ils protègent nos corps contre environ 20 milliards de particules de corps étrangers chaque jour.
20 milliards représentent à peu près trois fois la population mondiale. C’est vraiment un processus consciencieux qui s’opère dans le nez. 20 milliards de particules de corps étrangers ne peuvent pas être identifiées comme nuisibles et empêchées de passer à travers le nez par hasard. Ceci révèle clairement la grandeur de la création d'un être supérieur.

le système digestif

La nourriture que l’on mange est, au départ, une matière première ; elle est ensuite traitée à l’intérieur de l’estomac afin d’être utilisée par le corps. Étant broyée dans l’estomac et les intestins, elle devient alors prête à être utilisée comme nourriture pour les cellules et est transmise aux régions concernées du corps grâce aux vaisseaux sanguins.
Tout se passe dans une toute petite région de votre propre corps,alors que la longueur totale du passage par lequel la nourriture passe pour être digérée est de 10 mètres. C’est 6 ou 7 fois la taille moyenne d’un homme, et c’est merveilleux comme une telle longueur s’accorde à votre corps.
Comment un si long canal a-t-il pu être placé dans le corps humain ?
La réponse à cette question nous révèle encore une fois, qu’il y a un plan particulier dans la création de nos corps.
LE CŒUR: le moteur de notre corps

Avez-vous déjà pensé comment des litres de sang circulent sans cesse dans notre corps et de tout part ?
La pompe la plus parfaitement structurée dans le monde bat en ce moment même du côté gauche de votre poitrine. Avec sa merveilleuse conception et ses contractions incessantes, votre cœur fait accomplir au sang de votre corps 1.000 cycles complets par jour.
Le cœur est une pompe faite de chair, qui est approximativement aussi grande qu’un poing. Néanmoins, c’est clairement le moteur le plus fort, le plus durable et le plus efficace de ce monde, eu égard à sa capacité.
Plusieurs raisons peuvent être invoquées pour tenter d’expliquer les pouvoirs étonnants de notre cœur. D’une part, le cœur utilise beaucoup d’énergie lorsqu’il bat. Grâce à cette énergie, le sang peut être élevé à 3 mètres de hauteur.
Pour vous aider à comprendre facilement, voici un exemple édifiant : en une heure, le cœur peut produire une quantité d’énergie suffisante pour élever une voiture moyenne à un mètre approximativement du sol.
Le cœur, qui est un organe musculaire se divise en deux avec une pompe dans chaque partie:
La pompe de gauche qui est plus forte, conduit le sang enrichi en oxygène vers toutes les parties du corps.
La pompe de droite est plus faible que la première et pompe le sang appauvri en oxygène vers les poumons. Ce transport du cœur vers les poumons se fait sur une petite distance, elle est appelée » la petite circulation « , la première étant » la grande circulation .
Chacune de ces divisions du cœur étant séparées l’une de l’autre, le sang passe à l’autre section à travers les valvules. Ces pompes fonctionnent sans cesse en utilisant une grande quantité d’énergie permettant ainsi au sang de circuler dans le cœur 1.000 fois par jour.
Le cœur qui fonctionne tout le temps, tout comme les machines, requiert lui aussi un entretien Cependant, le cœur effectue son entretien lui-même et ce, en se lubrifiant.

Comment le coeur se lubrifie-t-il?

Sa surface extérieure est couverte d’un sac se constituant de deux membranes. Entre ces membranes, un fluide graisseux fonctionnant comme une huile de moteur facilite cette opération du cœur. Cette structure auto-protectrice dans le cœur révèle encore une fois combien notre créateur a réalisé une oeuvre complète et parfaite.

Notre charpente: le squelette

Il y a 206 os dans notre corps, vous croyez que c’est beaucoup, mais dans l’exemple qu’on va vous donner, vous comprendrez combien il est nécessaire d’avoir autant d’os. Regardons les doigts ; si chaque doigt n’avait qu’un seul os, vous seriez incapable de tenir le livre que vous avez entre vos mains et ceci pour la simple et bonne raison qu’un os raide ne peut pas se tordre et qu’il se casserait si vous forciez beaucoup. Et puisque vous seriez incapables de tordre vos doigts, vous seriez incapables de saisir ou de tenir des objets. Vous ne seriez pas capables non plus d’écrire ou de manger. Tous vos mouvements quotidiens vous sont permis par l’existence de 27 os liés constituant les doigts de chaque main.
Les 206 os de notre corps sont liés entre eux comme ceux de la main. Chaque os est situé à sa place selon un plan intelligent, grâce auquel vous pouvez vous pencher en avant, vous agenouiller, et tourner votre tête. Mais ne vous trompez pas, vous ne pouvez pas faire toutes ces choses seulement en utilisant vos os parce que vos os ne peuvent pas se tordre. Il y a des joints aux points de raccord de vos os. Grâce à ces joints ou articulations, vous pouvez facilement tordre votre bras, lever votre jambe et utiliser vos doigts.
Les scientifiques mènent des études afin de produire une substance similaire à celle des os. Cependant, personne n’a été capable de développer une substance avec des caractéristiques aussi avancées.

Les muscles

Les muscles sont les stations d’énergie de nos corps ; ils sont chargés de transformer l’énergie en puissance, ce qu’ils exécutent parfaitement durant toute une vie. On remarque cela parfois, mais, la plupart du temps, on n’en est pas conscients. Par exemple, quelques muscles se contractent, bien que l’on ne fasse aucun effort consciemment. Les muscles du cœur et de l’estomac sont de ce type-là. Leur action est en dehors de notre contrôle. Les muscles qui se contractent par notre volonté sont attachés à notre squelette. Il y a dans le corps humain 650 muscles volontaires. Dès que nous bougeons, ces muscles se contractent et se relâchent ensemble avec les os auxquels ils sont attachés.
Les muscles fonctionnent par les vaisseaux sanguins et les nerfs. Les vaisseaux sanguins portent l’oxygène et la nourriture aux muscles, alors que les nerfs dirigent leurs mouvements.
Saviez-vous que 17 muscles dans votre visage se contractent simultanément quand vous souriez ?
Si un de ces muscles ne se contractait pas ou fonctionnait mal, vous seriez incapables de sourire. De plus, vous auriez une expression vide sur votre visage.
Il y a 28 muscles qui contrôlent les expressions de votre visage. Avec les contractions de ces muscles, vous pouvez effectuer une centaine d’expressions différentes. Vous pouvez exprimer la colère, la désolation, la joie et l’amusement, ainsi que bien d’autres émotions grâce à ces muscles. A côté de cela, d’autres muscles dans votre corps agissent harmonieusement.
Mais maintenant que vous avez pris connaissance de ce miracle, il faut que vous méditiez sur ce point en ne perdant pas de vue que tout fonctionne parfaitement sans même que vous ayez à prendre part consciemment à ces processus complexes.
Si les muscles ne fonctionnaient pas bien, il serait impossible de faire ne serait-ce qu’un pas, courir, nager, monter à vélo. En conclusion:
Loin d'avoir épuisé le sujet avec quelques exemples cités ci-dessus et expliqué que plusieurs processus se produisaient dans notre corps sans que nous y prêtions attention. Chaque organe et chaque cellule fonctionnent à une vitesse incroyable et de façon simultanée. Tous exécutent les tâches qui leur sont destinées harmonieusement. Le sang continue à envoyer aux cellules les aliments dont elles ont besoin pour vivre. L’estomac et les intestins broient cette nourriture, et les rendent prêtes à utilisation par les cellules. Les cellules nerveuses envoient des stimulants à toutes les parties du corps ; le cerveau les évalue ; en conséquence, nous voyons, entendons, goûtons et percevons tous les autres sens
. Lorsqu’une de ces tâches est retardée ou mal effectuée, l’ordre régulier des fonctions du corps se détériore. Dès lors, nos membres ne fonctionneront plus correctement. En effet, si les cellules de l’estomac se détériorent, nous ne pourrons digérer aucun aliment ; si les cellules de la langue s’altèrent, nous ne pourrons goûter, ni le gâteau au chocolat, ni l’orange, ni les bananes, ni les cookies. Cependant, rien de cela n’arrive, sauf dans le cas de certaines maladies. Chaque composant de votre corps exécute ses fonctions régulières continuellement durant votre vie quotidienne. Cette perfection, que vous avez le bonheur de posséder à chaque instant, a sûrement une cause. Rien ne peut prendre naissance par lui-même et avoir un tel mécanisme complet et irréprochable.
Est-ce un pur hasard?
Vous vous demandez sûrement comment se fait-il que certaines personnes pensent que, si leurs corps fonctionnent aussi parfaitement, c’est le résultat de simples coïncidences. C’est vraiment la thèse la plus insensée qui soit ! L’ordre excellent dans le corps humain n’a pas pu apparaître par hasard. Cet ordre excellent prouve qu’il a été dessiné par un être d’une sagesse et d’une intelligence suprême. C’est la création d’un Créateur suprême, notre Seigneur.
Comme toutes les autres choses sur terre, le Maître de l’Univers vous a parfaitement créés et vous a donné tout ce dont vous avez besoin ;c’est pour cette raison que nous avons besoin de réfléchir profondément sur notre propre création et tout ce qu’il vous reste en retour c’est de le remercier lui qui nous a accordé toutes ces bénédictions inestimables.

En résumé

L’univers et toutes ses merveilles peuvent-ils être le produit du hasard ? Toute oeuvre musicale sublime n‘exige- t-elle pas un compositeur ? Toute interprétation brillante ne réclame-t-elle pas un accordage précis des instruments ? Que dire alors de I’univers ? “Nous vivons dans un univers réglé avec minutie'' , fait observer le mathématicien et astronome David Block.
Sa conclusion : L‘univers est une maison. Une maison conçue, je pense, par Dieu.


Si telle est aussi votre conclusion, vous souscrirez a la description que fait la Bible de notre Créateur tout puissant :

Voyons ces témoignages de la bible

“ II est Celui qui a fait la terre par sa force, Celui qui a solidement établi le sol productif par sa sagesse, et Celui qui, par son intelligence, a étendu les cieux. “ —Jérémie 51:15.



Un être supérieur a créé le jour et la nuit, le ciel et la terre, la mer et les plantes. Mais les plantes ont besoin de la chaleur du soleil et de la lumière pour grandir. Le monde serait un lieu triste et froid sans la chaleur du soleil le jour. Et la nuit serait très noire sans la lumière de !a lune et des étoiles.
4éme jour : Dieu dit : «Que les lumières dans le ciel séparent le jour et la nuit ! Elles marqueront les fêtes, les jours et les années. Dans le ciel elles serviront à éclairer !a terre »

Comment est-ce possible ? D’où venait la lumière et comment a-t-il pu y avoir un soir et un matin Ie 1er, 2ème et 3ème jour alors que le soleil, la lune et les étoiles n’ont été créés que le 4ème jour ?


II faut tenir compte de l‘infinité et i’omnipotence de Dieu, qui n’a pas besoin au soleil, de la lune et des étoiles pour éclairer le monde, puisqu’il est lui-même lumière !
Citons quelques versets de la bible:
jean 1.S dit : « Voici Ie message,que nous avons entendu de lui et que nous vous annonçons : Dieu est lumière et il n’y a pas de ténèbres en lui. » Dieu lui-même était la lumière des trois premiers jours de la création, tout comme il éclairera le nouveau ciel et la nouvelle terre : « il n’y aura plus de nuit et ils n’auront besoin ni de la lumière d’une lampe ni de celle du soleil, parce que le Seigneur Dieu les éclairera. Et its régneront aux sièc!es des siècles » (Apocalypse 22.5).
Avant la création du soleil, de la lune et des étoiles, Dieu éc!airait miraculeusement la terre pendant le «jour », et peut-être aussi pendant la « nuit » (Genèse 1.14).
Jésus a dit: «Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura au contraire la lumière de la vie »( jean 8.12).
La lumière qui donne la vie éternelle a ceux qui croient en elle est bien plus importante que celle du jour et de la nuit. Ceux qui ne croient pas en lui seront « jetés dans les ténèbres extérieurs, où il y aura des pleurs et des grincements de dents » (Matthieu 8.1 2).

LA VIE : PRODUIT DU HASARD ?

En 1988, Search, revue de l’Association australo-néo-zélandoise pour le progrès de !a science, a fait la critique d‘un ouvrage dont I’auteur entendait montrer que la vie pouvait être l'oeuvre du hasard. Dans une seule et même page de ce livre, L. Bennett, auteur scientifique, a relevé “ 16 déclarations purement conjecturales, chacune fondée sur !a précédente ". II est donc difficile d'accepter la multitude de ''hasards aveugles '’ nécessaires aux thèses de I’auteur. "Sans photosynthèse, ni production de nourriture ni cycle de I’oxygène''.



Comment expliquer les caractéristiques idéales de la Terre, sans lesquelles !a vie serait impossible ?

On est beaucoup plus tenté de croire en un Créateur plein d‘amour créant instantanément la vie et la guidant selon ses finalités

l'ADN des humains

Maxim A. Makukov de l’Institut d’Astrophysique de Fesenko et Vladimir I. Shcherbak de l’université nationale al-Farabi Kazakh ont passé 13 ans à travailler pour le projet du génome humain ; une mission qui espérait cartographier l’ADN humain.
L’objectif était de séquencer l’ADN, soit de venir à bout du code génétique humain ! Tout un programme ! En fait, il aura fallu plus de 10 ans et plus de 1000 scientifiques pour parvenir à déchiffrer près de 98 % de l’ADN humain ! On utilise aujourd’hui cette information dans l’étude des maladies génétiques, des maladies rares avec l’objectif de trouver un jour des remèdes efficaces.
Leur conclusion était que les humains ont été conçus par une puissance plus élevée, avec un «ensemble de modèles arithmétiques et un langage symbolique idéographique» codé dans notre ADN.

Le code de Dieu ou les origines divines de l'ADN

voir le livre de Gregg Braden, l'auteur ,scientifique et conférencier de renommée internationale parvient à faire sauter les cloisons qui, traditionnellement, séparent l’histoire, la science et la religion. Il nous présente une synthèse brillante et originale de ses recherches, en révélant où se cache le secret de l’unité entre tous les êtres humains et en nous dévoilant où se trouve la clef de notre salut.
Gregg Braden a découvert dans l’ADN humain le principe unificateur qui pourra nous permettre de résoudre les divergences et les conflits qui ont provoqué tant de massacres au siècle dernier, tout en soulignant combien le lien qui nous unit est profond et durable.
Le livre expose en détails la fabuleuse découverte de la correspondance entre les alphabets bibliques des langues hébraïque et arabe et notre alphabet génétique : il révèle également la présence en nous d’un code perdu, en mesure de fournir des éléments décisifs sur le mystère de nos origines.
Ce que ce livre (Le Code de Dieu) parvient à mettre en évidence va bien au-delà de l’aspiration philosophique et visionnaire de celui qui cherche ardemment à faire l’expérience que nous sommes tous une seule et même entité

il s’agit de la preuve scientifique concrète, génétique, que le nom de Dieu est gravé à l’intérieur du corps physique de toute femme, de tout homme et de tout enfant, du passé comme du présent.

Ce livre à lire absolument se présente donc à nous comme une occasion nous invitant à expérimenter un état de réalisation de soi plus profond, très personnel et en même temps universel (car il est inscrit dans la nature de chaque être), en mesure de transformer notre vie en lui donnant un sens bien plus grand que celui que nous lui avions attribué jusqu’alors.
Aujourd’hui les motifs de querelle et de division entre les individus, les familles, les religions et les nations ont atteint des proportions démesurées : il devient urgent de rassembler la sagesse du passé et la science (qui représente l’avenir) afin de mettre au point de nouveaux et puissants moyens en mesure d’apporter des solutions concrètes aux problématiques actuelles.
Ce livre nous révèle de manière claire et simple d’un principe unifiant qui transcende toute séparation fondée sur les différences existant entre les membres de la famille humaine.
Voir dans l’ADN humain un message provenant d’un pouvoir supérieur est une thèse dont les implications sont vastes et controversées, pour certains à la limite de l’insoutenable : car le message contenu dans l’ADN nous livre les clefs pour la construction d’une paix durable, tout en nous invitant à jouer consciemment un rôle toujours plus actif dans le miracle de notre existence.
Gregg Braden parvient à faire sauter les cloisons qui, traditionnellement, séparent l’histoire, la science et la religion. Il nous présente une synthèse brillante et originale de ses recherches, en révélant où se cache le secret de l’unité entre tous les êtres humains et en nous dévoilant où se trouve la clef de notre salut et a découvert dans l’ADN humain le principe unificateur qui pourra nous permettre de résoudre les divergences et les conflits qui ont provoqué tant de massacres au siècle dernier, tout en soulignant combien le lien qui nous unit est profond et durable.
Le livre expose en détails la fabuleuse découverte de la correspondance entre les alphabets bibliques des langues hébraïque et arabe et notre alphabet génétique : il révèle également la présence en nous d’un code perdu, en mesure de fournir des éléments décisifs sur le mystère de nos origines.

Pour rappel:

En décodant tout le génome humain , les scientifiques nous apportent la preuve scientifique concrète, génétique, que le nom de Dieu est gravé à l’intérieur du corps physique de toute femme, de tout homme et de tout enfant, du passé comme du présent.

En conclusion imagée

On peut considérer chaque être humain comme un ordinateur unique fonctionnant avec des algorithmes précis et faisant partie d'un vaste réseau d'environ 8 autres milliards d'ordinateurs tous aussi uniques(humains) reliés et gérés par un super ordinateur, l'ordonnateur de la création; ce guide suprême que l'on appelle Dieu ou Jéhova ou encore Allah suivant notre propre croyance.

A l'heure des progrès considérables des différentes sciences, il devient difficile de nier l'existence de cet être suprême sans devenir rétrograde et ridicule.

Nous avons oublié de faire confiance, de croire et de nous émerveiller face à la majesté de toutes ses créations et nous avons perdu notre charme avec le monde.
Nous avons oublié d’être émerveillés par le miracle de la vie.

Notre scepticisme et notre cynisme du monde nous ont fait perdre confiance en nous-mêmes et en l’enchantement de l’univers. Nous avons oublié comment croire. C’est peut-être la plus grande tragédie.

Fini le temps du cynisme et de l’hypocrisie ! La vérité est devant vos yeux ; expliquée et confirmée par la science.



-page précédente"Théorie du Big-Bang" -------ou------- page suivante"Planète terre"---ou---RetourAccueil